Vous êtes ici : Accueil > Gastronomie

Gastronomie

Les flux rss du siteImprimer la page

Les produits Lotois

Les purs produits Lotois bénéficient de signes officiels de qualité et d'origine.

Truffe noire du Quercy

Je suis l'indiscutable fleuron de la gastronomie lotoise. Issue des terres pauvres, élevée dans le secret à l'ombre d'un chêne, je suis honorée par les plus grands cuisiniers depuis le 18éme siècle. Dès que j'apparais sur une table, mon parfum embaume et réjouit les gourmets. Mariée très simplement à l'omelette, trônant sur un foie gras, endeuillant un bon poulet fermier, j'offre en bouche un tourbillon
d'essences rares et magnifiques.

Le Safran du Quercy

(En démarche Label Rouge / IGP)
Mon histoire ne date pas d'hier, puisqu'au Moyen-Age on célébrait déjà ma présence en Quercy. Quelques amoureux me font l'honneur de restaurer mon prestige. Dans un plat, je n'ai pas besoin d'en faire des tonnes : quelques milligrammes de mes stigmates pourpres, aux côtés d'un poisson par exemple, expédient un plat vers l'illumination, que promet d'ailleurs mon nom en persan. Je suis censé aiguiser l'appétit, rendre les cœurs joyeux et les esprits actifs.

L'agneau du Quercy

(Label Rouge / IGP)
Avec mes oreilles noires comme le tour de mes yeux, je suis reconnaissable entre mille. Le domaine favori de ma mère, ce sont les causses et les parcours entre les chênes. Les herbes qu'elle cueille au passage, parfumant son lait, donnent à ma viande ce goût suave et corsé. La couleur rosée de ma chair, son grain tout de tendreté, fondent aussi ma réputation. Mes gigots, carrés, épaules, préparés
avec le respect qu'on leur doit, font fondre de plaisir les gourmets.

Site : L'Agneau Fermier du Quercy

Le melon du Quercy

(CCP, IGP)
Les terres maigres du Quercy blanc semblent faites pour moi. Au soleil, j'arrive doucement à maturité et je concentre tous les sucs en vertus goûteuses. Bien élevé, cajolé par des mains expertes, je donne le
meilleur de moi-même : je suis savoureux, désaltérant par nature. Souhaitez-vous m'accommoder à vos envies ? J'entre également dans un gaspacho, je me fais sorbet, je me présente en charlotte. Coupé en tranche ou en billes, je vous rafraîchis un apéritif.

Site : Le melon du Quercy

Le Rocamadour

(AOP)
Depuis le 15ème siècle, on m'appelait cabécou, du nom de la chèvre qui m'offre son lait. Aujourd'hui je suis baptisé Rocamadour mais c'est presque pareil : petit palet de 35 grammes affiné en cave, je me présente crémeux sous ma peau veloutée. Et je me prête à toutes les fantaisies culinaires : certains me dégustent sur un toast simplement grillé ; d'autres conjuguent mes talents au chou et au miel, aux aubergines et tomates, aux œufs et noix, à la sublime truffe noire.

Site : Le Rocamadour AOP

Le foie gras

Royal viscère, on peut m'extraire de deux volailles au choix : de l'oie, je révèle des nuances claires, je suis plutôt doux et raffiné en bouche. Du canard, ma couleur tire sur l'ambre et mes saveurs sont plus fruitées.
Signe de mon excellence, on attendait les fêtes pour me déguster mais plus aujourd'hui. Escorté de mon voisin la truffe, égayé d'un blanc liquoreux, je régale toute l'année.

Le vin de Cahors

(AOC)
Quand, pluriels, nous faisons notre entrée en robe de velours, le silence se fait parmi les convives. Nous sommes une riche famille, les uns issus des pierres des causses, les autres conçus sur les terrasses dominant la vallée du Lot.
On nous préfère jeunes près d'une volaille, vieux sur les gibiers ou les fromages, fruités avec un dessert. Il n'est pas de mets, simple ou recherché, qui puisse refuser notre palette aromatique, snober nos atouts ou fuir nos mille nuances.

La noix du Périgord

(AOC)
Le long de la Dordogne, on distingue le vert généreux des noyeraies dont je suis le noble fruit. Dans le secret de ma coquille, je mûris lentement afin de donner la pleine expression. Fraîche, j'ai mes amateurs. Mais beaucoup me préfèrent sèche, lorsque mes arômes s'accomplissent autour d'un rocamadour, émiettée dans une jolie salade ou entière au sommet d'un chocolat. Pressée, mon huile au caractère bien marqué fait le bonheur des palais les plus experts.

Site : La noix du Périgord

 

Vin des coteaux du Quercy

(AOC)
Petits frères du grand Cahors, nous tenons à défendre nos couleurs. fruits d'une tradition viticole très ancienne, à cheval sur le Lot et le Tarn-et-Garonne, nous sommes fiers du cépage Cabernet qui signe notre différence.
On nous dit plaisants, bien élevés par des viticulteurs qui ont su s'imposer des contraintes pour viser le label "qualité supérieure".

Côtes du Lot

(IGP)
Nous représentons ces petites étiquettes qui n'ont pas peur d'affirmer leur caractère, dans l'ombre des bouteilles-stars.
Nés dans l'aire d'appellation Cahors sur les coteaux du Quercy ou ceux de Glanes, nous sommes blancs, rosés ou rouges. Agréables à boire jeunes, les soirs d'été sous la tonnelle, nos nectars sont gais, fruités, pleins d'arômes délicats.

Les Labels de qualité
AOC (Appellation d'Origine Contrôlée) : identifie un produit typique et spécifique lié à son origine.
Label Rouge : garantit la qualité supérieure d'un produit.
AB (Agriculture Biologique) : garantit qu'un aliment est issu d'un mode de production naturel et respectueux des équilibres.
CCP (Certificat de Conformité du Produit) : atteste que le produit possède des qualités spécifiques qui le distinguent d'un produit courant.
IGP (Indication Géographique Protégée) : met l'accent sur un niveau de qualité sur une zone de production donnée.

Remonter en haut de la page

Animations de promotion : des passions à partager

  • Les prochains Marchés de Producteurs de Pays dans le Lot :

    • CAJARC - Fête du Safran courant octobre
    • THEGRA - Fête de la noix courant octobre

  • Les prochains Marchés de Producteurs de Pays en région parisienne :
    Environ 45 producteurs présents  en provenance de 15 départements adhérents à la marque

    • BOULOGNE-BILLANCOURT courant octobre
    • ISSY-LES-MOULINEAUX  courant Novembre

Remonter en haut de la page

Recettes de saison par des Chefs des « Bonnes Tables du Lot »

Visitez le site Internet des Bonnes Tables du Lot

Printemps

Asperges en tagliatelles, jus aux truffes, œuf mollet et porc noir de Bigorre

Asperges en tagliatelles, jus aux truffes, œuf mollet et porc noir de Bigorre

Ingrédients
Asperges vertes : 2 bottes – Vinaigre : 2 cl
Œuf : 4 pièces – Echalotte : 30 g
Truffes de Lalbenque : 80 g
Huile d’olive : 10 cl
Jambon de Bigorre : 2 tranches
Jus de poulet : 5 cl – Madère : 5 cl
Beurre : 50 g

Préparation
Eplucher les asperges, puis à l’aide d’un économe ou d’une mandoline, tailler les tagliatelles.
Réserver chaque œuf dans un ramequin.

Confectionner la sauce truffe 
Faire suer les échalotes finement ciselées au beurre, ajouter le vin de Madère puis le jus de poulet, enfin les truffes préalablement râpées avec une noix de beurre, puis mixer le tout.

Procédé

Cuire les asperges en tagliatelles avec une cuillère d’huile d’olive dans un sautoir à feux doux, bien assaisonner. Retirer de l’ébullition une casserole d’eau salée,  faire glisser les œufs fermiers du jour un à un, attendre 4 minutes. A l’aide d’une écumoire, les sortir.

Finition
Dressage dans une assiette creuse, chaude, commencer par deux cuillères de sauce truffe puis le nid d’asperges, dessus l’œuf mollet et le jambon de Bigorre.